Le Voyage à Nantes
Nantes.Tourisme
Estuaire
Les Tables de Nantes
Les Machines de l’île
Château des ducs de Bretagne
Mémorial de l’abolition de l’esclavage
Restaurateurs, inscrivez-vous pour la 9ème édition des Tables de Nantes !
Un nom en particulier ?

De quoi avez-vous envie ?

Dans quel quartier ?

Un horaire précis ?
Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche


Trouver son restaurant...

Tiramisù Mâche à la noisette

Par Nicolas Guiet de l’U.Ni

Marché pour 8 personnes
160 gr de mâche
2,5 feuilles de gélatine
200 gr de crème liquide
1 jaune d’œuf
200 gr de mascarpone
2 cl d’huile de noisette


Lauréat en 2008 de la dernière édition de l’International Mâche Match, concours initié par les producteurs de mâche nantaise, Nicolas Guiet propose une recette autour de la mâche.

Avant de vous lancer dans cette aventure accessible à tous et « hyper simple », le chef pose comme préalable non négociable de « ne pas acheter pas sa mâche en sachet. Ça vous prendra dix minutes de bien la laver et bien l’essorer. Et surtout, ça ne sert rien de se lancer dans une recette si le produit de base n’est pas de qualité ».

« Mixez ensuite ce produit de saison à l’aide d’un bon blender afin d’obtenir une belle purée fine. Ajoutez la mascarpone, le jaune d’œuf et l’huile de noisette. Mixez très rapidement. Trempez les feuilles de gélatine dans de l’eau froide, puis faites les fondre doucement dans un casserole. Ajoutez à la purée de mâche, assaisonnez avec sel et poivre du moulin. Débarrassez au frais pendant cinq minutes. » Le temps nécessaire à Nicolas Guiet pour nous dire qu’il est « important de retrouver la saisonnalité des produits. Il y a une saison pour la mâche. On ne peut pas la consommer toute l’année. C’est maintenant qu’elle doit être cuisinée. »

Pendant ce retour à la terre : « Montez très fermement la crème. À l’aide d’une maryse (spatule), ajoutez la crème dans la purée de mâche. Rectifiez l’assaisonnement et débarrassez ou dressez directement en verrine. »

À L’U.Ni, cette recette sert de base à des « Saint Jacques en croustillant pistache noisette, vinaigrette pain d’épices xérès ». Libre à vous désormais de jouer avec cette création imaginée de façon instinctive par le chef. Car pour Nicolas Guiet,
« l’important est de donner envie aux gens de passer de nouveau en cuisine. »



Partager
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Google+ Partagez par mail