Le Voyage à Nantes
Nantes.Tourisme
Estuaire
Les Tables de Nantes
Les Machines de l’île
Château des ducs de Bretagne
Mémorial de l’abolition de l’esclavage
Un nom en particulier ?

De quoi avez-vous envie ?

Dans quel quartier ?

Un horaire précis ?
Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche


Trouver son restaurant...

Le Coing

Tous sur le bon coing !

Qu’ont en commun, la marmelade, les pâtes de fruits de notre enfance et le ratafia ? Le coing, fruit à chair très ferme et à arômes très riches, subtilement acidulé, appelé marmelo en portugais, ce qui a donné le terme marmelade !

Consommé uniquement cuit et souvent sucré, son origine indistincte nous mènent en Perse, Anatolie ou Caucase, il y a 4000 ans ! Mais Apicius, le gastronome romain, adepte du sucré-salé recommandait de le déguster en ragoût avec du miel ou de l’associer de façon inattendue avec… des poireaux !
En Europe de l’Est et en Orient, on le mange salé (en soupe ou farci) de même qu’on le retrouve dans de nombreux tajines.

Mais coupé en tranches, revenu dans du beurre, le coing s’assemble également à merveille avec la volaille (poulet, canard), la viande rôtie (veau, agneau, porc) et le gibier (chevreuil, sanglier). Selon ses goûts et son inspiration, on peut aussi le préparer avec des pommes en compote, au four, sous forme de pâte de fruits avec du pain d’épices, poché avec du chocolat fondu ou du vin comme les poires, et en gelée ou en confiture sur une tartine ! Totalement régressif ! Très riche en fibre et pourvu de vitamines C, il préserve les défenses immunitaires.

Sa production en Europe est de 58 600 tonnes, avec la Roumanie en tête suivie de l’Espagne et du Portugal. La France n’en produit que quelques milliers de tonnes des Alpes à la Provence et dans le Nord-Est.



Partager
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Google+ Partagez par mail