Le Voyage à Nantes
Nantes.Tourisme
Estuaire
Les Tables de Nantes
Les Machines de l’île
Château des ducs de Bretagne
Mémorial de l’abolition de l’esclavage
Un nom en particulier ?

De quoi avez-vous envie ?

Dans quel quartier ?

Un horaire précis ?
Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche


Trouver son restaurant...
Téléchargez
le guide 2021
des Tables de Nantes

Valérie Pédron,
Le Jardin de la Mer

Valérie Pédron, 53 ans, cueilleuse d’algues alimentaires, co-fondatrice du Jardin de la Mer au Croisic

Quel est votre parcours ?
Mon mari et moi avons de l’eau salé qui coule dans nos veines car nous avons baigné dans l’univers aquacole et avons fait de la médiation scientifique dans de grands aquariums (Saint-Malo et celui du Grand Lyon) avant de reprendre une saline familiale, naturellement alimentée par la mer depuis 500 ans.

Quand et de quelle façon avez-vous démarré votre exploitation ?
Sur ce site naturel, avec tout autour une pression immobilière forte, nous avons voulu concilier écologie et économie. Après des essais de nurseries de coquillages (huîtres, palourdes) en 2012 nous nous sommes tournés vers les algues. Nous cueillons une douzaine d’espèces, dont la laitue de mer, la dulse, la nori, les spaghetti de mer et les laminaires. Par la suite, nos produits transformés (caviar d’algues, conserves, assaisonnements, paillettes) ont séduit de grands chefs tels que Pierre Gagnaire, Anne-Sophie Pic et Alain Ducasse, etc.

Pourquoi avoir choisi cette filière ?
Parce qu’il s’agissait d’un marché émergent et qu’il y a plus de 500 espèces d’algues présentes le long du littoral Atlantique. Les 2 premières années nous l’avons fait à titre expérimental et c’est notre expérience qui a engendré la création d’une licence professionnelle. Aujourd’hui, en plus de la cueillette, nous organisons également des ateliers de cuisine, des visites initiation et cueillette d’algues ou découverte de plantes sauvages.

Comment travaillez-vous avec les chefs nantais ?
Grâce à Chronofresh, la livraison de nos algues se fait 24h après leur cueillette. Après un passage « en thalassothérapie » dans une eau purifiée, dans un bassin de la ferme et après un nettoyage effectué 15h avant leur départ.
Afin que leur bilan carbone soit peu élevé, plusieurs chefs nantais ont décidé de passer des commandes groupées. Comme LuluRouget avec l’Atlantide ; Pickles, Sources et Lamacotte ou Gwaien et La Mandale. Beaucoup d’entre eux sont venus à la ferme, certains se sont même livrés à la cueillette, ce qui a donné lieu à des piques-niques très conviviaux !



Partager
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Google+ Partagez par mail