Un nom en particulier ?

De quoi avez-vous envie ?

Dans quel quartier ?

Un horaire précis ?
Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche


Trouver son restaurant...
Télécharger le
guide 2022/23
des Tables de Nantes
Fermer
Découvrir la liste des restaurants qui proposent un menu Saint-Valentin
Ça m'intéresse

Jean-Michel Leguen,
maraîcher bio

Interview de Jean-Michel Leguen, de la Micro-Ferme des Anges, un maraîcher en bio intensif, qui s’intéresse de très très près aux agrumes.

Quelles sont les variétés de légumes et fruits présents dans votre ferme ?
Il y a des mini-légumes, fenouil, chou rave, chou pak choï, carotte, navet, blette, betterave et aussi des légumes japonais et des plantes aromatiques. Il y a de la roquette, des baies de physalis, des fèves, des petits pois, de la laitue asperge, du mizuna (salade japonaise de la famille du chou), du poireau, des radis, des pois chiche frais et de la prune de terre (sorte de physalis en plus sucrée). Il y a beaucoup de choses, mais en petite quantité sur seulement 2500 m2.

Qui achète votre production ?
Certains chefs nantais et une quinzaine de tables étoilées du sud de la France

Comment a émergé votre envie de faire pousser des agrumes ?
Les agrumes ont toujours suscité ma curiosité et quand je suis revenu dans la région, j’avais dans l’idée de créer une orangerie, c’est pourquoi le bâtiment dans lequel nous nous trouvons est très vitré. Ce sont des fruits que je connais peu mais pour lesquels j’ai envie d’aller au fond des choses.

Par quels agrumes avez-vous démarré ?
J’ai commencé avec une dizaine de plans de citrons caviar à l’extérieur, compte tenu de la douceur du climat. Cela a très bien marché, mais je les ai perdus lors d’un épisode de gel plus sévère qu’à l’accoutumée. D’où ma décision de les faire pousser sous tunnel.

De quoi est constituée votre nouvelle collection d’agrumes ?
Actuellement, elle comporte une dizaine de plans différents, mains de Bouddha, citron caviar, mandarine, pamplemousse, clémentine, pamplemousse, orange et du citron pays rapporté de Guadeloupe, mais je devrais en avoir une dizaine de plus très prochainement et à terme une cinquantaine, surtout des citrons caviar.

Pourquoi mettre l’accent sur le citron caviar ?
Pour le plaisir déjà, parce que j’adore ce citron là, et aussi parce que cela a très vite intéressé un des chefs avec lesquels je travaille régulièrement, Ludovic Pouzelgues (1 étoile au restaurant LuluRouget) qui m’a quasiment acheté toute la production. Pour l’instant l’idée n’est pas que cela soit forcément rentable mais de proposer un produit différent et original du point de vue gustatif.

Où allez-vous les mettre ?
En pleine terre sous des tunnels qui leur seront dédiés.

Mais l’été il y fera peut-être un peu chaud, non ?
Oui, mais je les mettrai en mode « extérieur » en ouvrant mes tunnels de toutes parts.

Puisque vous pratiquez l’agroforesterie qu’allez-vous mettre au pied de vos agrumes ?
Je ne sais pas encore, je réfléchis, car il y aura beaucoup de feuillage donc peu de lumière en dessous. Ce sera peut-être des plantes aromatiques pour ne pas perdre le moindre m2, comme le préconise Jean-Martin Fortier*. Il y a toujours moyens d’associer des choses entre-elles. En tant qu’autodidacte, c’est d’ailleurs ce qui m’intéresse le plus dans ce métier : faire de nombreux tests et voir comment tout cela interagit.

(*Pionnier québécois dans le maraîchage bio sur petite surface. Jean-Michel Leguen figure dans son prochain livre qui paraîtra au printemps)

Autour de moi
Autour de moi
Resto-roulette
Resto-roulette
Newsletter
Newsletter